☆ Les Élites de la Royauté ☆
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A malin, malin et demie... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kassandra Anke
~The abstruse clairvoyant~
avatar

Messages : 10
Multi-compte : non
Nationalité : Double nationalité : Russe et Japonaise.


Intime
Surnom:
Journal Secret:
Relations:

MessageSujet: A malin, malin et demie... [Libre]   Sam 27 Fév - 14:37

« -Vous désirez un peu de musique Mademoiselle ?»

A l’arrière de la limousine de mes parents, la décision avait finalement été prise. J’avais enfilé mon uniforme d’écolière puisque désormais, je suivrais mes cours dans une académie. On m’avait dit très peu de choses sur cette académie. Que c’était une école assez spéciale, où je trouverai des gens comme moi… ou plutôt financièrement comme moi. L’argent…je ne savais pas apprécier sa valeur. Même si l’argent m’avait permis de vivre dans un confort indéniable, je ne parvenais pas à me sentir intéressée par cette chose. Pas plus que les autres. On dit souvent que les riches sont des gens prétentieux, du moins ceux qui sont obnubilés par l’argent.

« -Shiki.
-Oui Mademoiselle ?
-Je ne veux pas y aller.»

J’avais dis ça très calmement, dans l’interphone situé sur la portière. Comme je m’y attendais, il ne répondit pas. Je me sentais triste, déracinée… trahie. Sans doute mes parents avaient discuté avec Dr. Chrisnov sur la meilleure solution à prendre. Mais quitter la maison m’avait déstabilisée à un point, inimaginable. Les baffles encastrés dans l’habitacle du véhicule diffusèrent progressivement une musique que je connaissais bien, un opéra de Verdi. Les pommettes légèrement roses, je parlai de nouveau à travers l’interphone :

« -Merci, Shiki. C’est vraiment une adorable attention. »

En fait, je ne déteste pas tous les autres. Je déteste seulement ceux qui ne me connaissent pas. Et Shiki, faisait presque partie de la famille, c’était notre chauffeur personnel. J’aurais voulu dormir un peu et oublier ma situation présente, mais je n’obtins pas ce privilège. A la place, Elle vint m’assommer de sa voix enthousiasmée empruntant de surcroît, ma voix pour s’exprimer.

« -Alors ça y est ? Enfin le grand jour, tu t’es enfin décidée à choisir le meilleur pour toi ? »
*Je n’ai rien décidé, sans cela, tu penses bien que je serais restée dans ma chambre. *

« -Ce que t’es sombre, franchement, il ne t’arrive jamais de sourire ? »
*ça ne te regarde pas … Laisse moi tranquille.*

A mon grand soulagement, elle me laissa tranquille pour le restant du voyage. A mes pieds, se tenait mon sac de cours, une sorte de mallette en cuir, cousue main. Et assis à côté de moi, se trouvait Tim, mon lapin en peluche. Katia avait tenté de me l’arracher pour ce voyage mais je l’avais pour la première fois suppliée. Tim sera ma seule compagnie parmi les futurs murs qui allaient m’accueillir, peu importe ce qu’en diront les autres. Il était désormais mon seul repère, un des seuls souvenirs de mon père. Après une bonne heure de route, la limousine stationna enfin et Shiki annonça via l’interphone :

« -Nous sommes arrivés, Mademoiselle. Veillez à descendre du côté droit. »

Je saisis mon sac, mon lapin en peluche puis avançai courbée jusqu’à la portière opposée. Mon chauffeur la fit glisser et je descendis enfin sur le trottoir. Une légère brise soufflait, plutôt froide. Un frisson me parcourut. Puis après quoi, Shiki déchargea de grosses valises du coffre et les traîna jusqu’à la grille. Je le rejoignis attendant un quelconque adieu de sa part. Pour tout au revoir, il me passa son long manteau sur les épaules en me recommandant de me couvrir plus que ça, car j’avais la santé fragile. Après quoi il me serra solennellement la main et repartit. Je me retrouvai seule devant ces immenses grilles en fer forgé. Je poussai la grille puis attrapai mes valises à roulettes et pénétrait dans l’enceinte. Ne me pressant pas, je marchai jusqu’à un banc et m’y assis, détaillant le paysage alentour comme je l’avais toujours fais. Quand elle parla de nouveau :

« -Eh bien, chapeau mademoiselle l’insensible, tu n’as même pas pleuré. J’avoue qu’il peut y avoir du bon à être toi. »

*Ce n'est pas parce que je ne pleure pas, que je suis insensible. Quoi qu'il en soit, nous ne nous comprendrons jamais.
*


Mais pour le coup, un grand vide raisonnait en moi. C’était comme si on avait effacé mes sentiments, ma mémoire émotionnelle, je n’étais plus qu’un bloc de pierre sculpté, qui parlait toute seule, évidemment. Je serrai un peu plus Tim entre mes bras, le regard blasé attendant que les minutes s’écoulent lentement. Jusqu'à ce que…

« -Salut.. »

[A qui voudra]
Revenir en haut Aller en bas
Takahashi Hikari
THE little flower~

avatar

Messages : 38
Nationalité : Japonaise


Intime
Surnom: Kari'
Journal Secret:
Relations:

MessageSujet: Re: A malin, malin et demie... [Libre]   Lun 1 Mar - 5:34

Après m'être séparée de ma nouvelle amie, je pris la décision d'explorer ma nouvelle école. Je dois avouer m'être perdue à plusieurs reprises et beaucoup d'étudiants en ont rit. Comme si le fait de se perdre était quelques choses d'anormale. C'est tout à fait le genre de chose qui me choque mais, à mon grand étonnement, j'ai réussie à rester calme. Cette académie est étonnamment grande, au moins vingt fois mon minable appartement! Et puis, tout ce luxe, ces étudiants odieux... Heureusement que Rea est là, en cas contraire, je serais surement déjà morte.

J'étais retournée dans ma chambre, pour mettre mon uniforme que je n'aime pas. Ma compagne n'était pas là. Je vais peut-être être seule? Je ne m'en plaindrai pas, c'est sure. D'un sens, je n'ai pas trop envie de me faire beaucoup d'amis. C'est sure que c'est plaisant mais, ce n'est pas mon domaine... Avec mon caractère, ce ne sera pas chose facile non plus. Je pris mon manteau et redescendis toutes les marches des escaliers. Je ne crois même pas avoir visité toute l'école. Fort étonnant. Cela fais combien de temps que j'ai quitté Rea? Trente minutes? Deux heures? Je ne sais plus. Tout est confus en ce moment dans ma tête. J'ai l'impression qu'être ici n'est pas une bonne chose pour moi. Serait-ce trop tard pour retourner de bord et m'en aller dans mon chez-moi? Laisser Rea, d'un sens, je ne me le permettrai pas. Ma première amie, et j'oserais la quitter? Ha. Ce que je peux être idiote par moment.

- Ha! Où suis-je encore arrivée? dis-je en me frappant la tête comme quand on cogne à une porte.

Je fis quelques pas en regardant autour de moi. J'avais encore réussie à me perdre. Vraiment, je devrais me promener avec une boussole et un plan avec moi en tout temps! Je ris. Suis-je la seule à être si "perdue"? Probablement. Si c'est mal, je ne le sais pas. Voir des avantage à être comme ça, c'est dure. C'est sure qu'une personne ayant l'habitude de vivre dans un château doit se retrouver avec plus de facilité que moi. C'est une évidence, même.

- Hee, c'est pas le haal, ça? Je...Je tourne en rond depuis tantôt??!!

Je fis quelques pas, tête baissée à cause de la honte et je vis une jeune fille aux cheveux blond. Elle trainait une peluche avec elle. Je me mis à l'observer quelques instant.Vais-je la voir? Ou pas? Finalement, mon instinct me dicta d'aller la voir. Peut-être me ferrais-je une nouvelle amie? C'est avec une certaine peur que je m'approchai d'elle. La blonde ne sembla pas me voir. Je pris une mèche de mes cheveux noir dans mes mains et lui fis face.
- Salut... Heu, j-je su-suis Hikari Takahashi. T-toi aussi tu es nouvelle? tentais-je de dire, comme une idiote.

[ Désolée de ne pas avoir attendu ta réponse à mon mp. J'espère que cela ne te gêne pas trop?... ]
Revenir en haut Aller en bas
http://delaissement.skyrock.com
 

A malin, malin et demie... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Empire :: Entrer de jeu ; L'académie :: 
Secrétériat | Hall
-